Home Infra-Datacenter AntemetA développe ses services managés, dont la cybersécurité, « en hypercroissance » selon son...

AntemetA développe ses services managés, dont la cybersécurité, « en hypercroissance » selon son nouveau directeur général

Rate this post

Spécialiste du stockage et des services Cloud, AntemetA souhaite développer ses services managés et de cybersécurité, tout en continuant à accompagner ses clients sur la partie intégration. Le point avec Emmanuel Carjat, son directeur général nommé en juin dernier.

Historiquement intégrateur de solutions de compute, stockage et logicielles, avec un ADN fort dans la gestion de la donnée (backup et PRA), l’entreprise propose aussi des services managés, alors que les entreprises basculent dans le Cloud. « AntemetA opère des socles techniques aussi bien chez le client que dans ses datacenters en propre (ndlr : 3 au total, 2 en région parisienne et 1 à Lyon). » L’entreprise « accompagne aussi progressivement ses clients dans le Cloud public ». Le dirigeant rappelle qu’elle a récemment annoncé un partenariat avec 3DS Outscale, fournissant un service de backup (Backup by AntemetA) sur sa marketplace. « Ce n’est qu’une première brique. D’autres sont à venir, pour partie déjà en production », avec divers acteurs du Cloud, aussi bien souverains que publics, dévoile le dirigeant à Solutions Numériques. « AntemetA accompagne également ses clients dans une partie plus applicative avec du maintien en condition opérationnelle de SAP ».

Muscler les services managés

L’entreprise souhaite développer toute la partie cybersécurité avec ses services de SOC, principalement à destination des ETI, qui ont des demandes fortes et auxquelles les grands intégrateurs ne répondent pas faute de projets assez significatifs pour eux. « On anticipe de doubler le chiffre d’affairs annuellement sur les trois prochaines années », se réjouit Emmanuel Carjat, qui parle d' »hypercroissance ». Avec un CA d’environ 1 million d’euros, la cybersécurité ne représente qu’une part infime des revenus pour le moment (117 millions d’euros au total). Sur la partie services managés, qui compose 25 % du chiffre d’affaires, le dirigeant prévoit une croissance de 10 %. La partie intégration, qui reste importante, sera stable, selon lui. Cet été, AntemetA a nommé un directeur Cloud et Services Managés, Patrick Vibert, auparavant DG adjoint de Cheops Technology, pour muscler justement la partie services managés.

Une expansion en région 

Il vient d’être rejoint par un nouveau directeur commercial, qui a notamment pour mission d’accompagner les clients de l’entreprise dans leur transformation vers le Cloud et les services managés là aussi. Quentin Bechelli est passé par l’ESN SPIE ICS, où il a occupé le poste de directeur des activités Ile-de-France, et Econocom. Il aidera aussi le groupe à développer les régions. « Nous sommes déjà présents à Lyon, à Nantes, Aix, Metz et Strasbourg, en plus du siège à Guyancourt. Dans les mois qui viennent d’autres agences seront ouvertes », nous dévoile Emmanuel Carjat. L’entreprise qui regroupe dorénavant 300 collaborateurs (250 en France et 50 au Maroc) veut à court terme consolider son empreinte sur le territoire hexagonal, avant de se développer, à moyen terme, à l’international. « Ce qui ne nous empêche pas d’accompagner nos clients français internationaux dans plusieurs dizaines de pays », précise le directeur général. AntemetA est présent de façon assez large dans la distribution (alimentaire et non alimentaire) industrie, défense, dans le public, la santé (AntemetA est certifié HDS).

 

GreenOps et FinOps

AntemetA compte aider ses clients à contrôler leurs dépenses as a service finement avec un mode prospectif, ainsi qu’à chiffrer leur consommation carbone, pour les aider dans l’obligation de déclaration de performance extra-financière (CSRD). Des solutions seront proposées au 1er trimestre 2024.

 

 

Juliette Paoli